Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > DIVORCE POUR FAUTE : PREUVE

DIVORCE POUR FAUTE : PREUVE

Le 27 février 2017
Arrêt de la Cour d'Appel de Paris pôle 3 - 3ème chambre du 17 novembre 2016 N° 14/14482

L'obligation de fifélité perdurant au dela de la séparation des époux, l'entretien par l'époux d'une relation adultère constitue un motif de divorce à ses torts, même si l'autre n'y attache aucune importance.

Le fait pour le mari d'avoir profité de l'opportunité de pouvroi accéder à la messagerie de son épouse après le départ du domicile conjugal, intervenu dans une apparence d'accord, est un manque de délicatesse mais ne constitue pas une fraude, de sorte que les éléments de preuve qui en sont issus sont parfaitement recevables.

Je jure, comme Avocat, d'exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité.

Nathalie LAURICELLA Avocat à Marseille

Vous représente devant le Tribunal de Grande Instance, le Tribunal d'Instance et le Tribunal Correctionnel.

Découvrir son parcours >
Philippe AMRAM Avocat à Marseille

Spécialisé depuis plusieurs années dans le droit commercial, le droit des marques et les accidents de la circulation.

Prendre un rendez-vous Maître LAURICELLA vous conseille et répond précisément à toutes vos questions. Un rendez-vous directement en ligne