Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Tribunal Correctionnel de Marseille extrait du journal LA PROVENCE 28 octobre 2011

Tribunal Correctionnel de Marseille extrait du journal LA PROVENCE 28 octobre 2011

Le 03 novembre 2011

Vengeance coquine sur un site pornographique

"Alain était sans emploi, Laure était chirurgien dentiste. Ils s'étaoent rencontrés sur un site Internet, l'un de ceux qui permettent les rapprochements entre les êtres qui ne savent plus se rapprocher. Ils avaient même eu une aventure, mais désormais c'était fini et bien fini. Qui a mis fin à l'histoire ? Difficile à dire. Jusqu'à ce jour de mai 2010, où Laure a fini par déposer plainte. Elle venait d'apprendre que son nom, sa profession, son âge et son domicile étaient exhibés sans grande prudence sur un site pornographique. Seule la photo était ursurpée. Alain en était-il l'initiateur ? Laure a pensé immédiatement à lui. Car au delà de son état civil, l'auteur de cette vilaine blague y avait ajouté les "préférences sexuelles" de laure et quelques autres mérites à ne pas mettre entre des mains innoncentes. Ce n'était pas de la plus grande finesse, mais cela fit évidemment sourire le Tribunal, qui jugeait hier Alain pour "publication d'un montage non apparent avec les paroles ou images d'une personne non consentante". "On y apprend beaucoup de choses, glissa, caustique, le Président Mahouachi. Madame répond à tous les fantasmes de l'homme." On n'a pas imaginé que Laure la dentiste puisse mentir, sauf à mentir comme une arracheuse de dents.... Non, si Laure a pensé à Alain, c'est parce qu'Alain a aussi, bien qu'il s'en défende, relancé Laure dans leur relation. Laure n'a pas donné de suite. En a t-il pris ombrage ? Et si les enquêteurs ont songé à Alain en coupable idéal, c'est parce qu'ils ont finalement retrouvé dans son ordinateur quelque 1500 images pornographiques et un domicile marseillais transformé en "laboratoire d'expérimentation sexuelle" (?) Mais son avocate, Me Nathalie Lauricella, a su convaincre le tribunal du doute qui pesait sur l'enquête, le profil internet ayant été créé au printemps 2010 et la photo capturée datant de janvier 2011. Alain a été relaxé. Pourvu qu'il ne réactive pas ses réseaux internet pour fêter ça !"

Je jure, comme Avocat, d'exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité.

Nathalie LAURICELLA Avocat à Marseille

Intervient principalement en matière de droit de la famille et du contentieux des baux d'habitation.

Découvrir son parcours >
Philippe AMRAM Avocat à Marseille

Intervient depuis plusieurs années dans le droit commercial, le droit des marques et les accidents de la circulation.

Prendre un rendez-vous Maître LAURICELLA vous conseille et répond précisément à toutes vos questions. Un rendez-vous directement en ligne